Six générations et plus d'un siècle au service du Vitrail

Une tradition familiale dans le vitrail

Créés à la fin des années 50, les Ateliers Duchemin perpétue une tradition familiale qui remonte au 19ème siècle.

C’est Frédéric Duchemin (l’arrière-arrière grand-père de Dominique Duchemin), peintre sur verre itinérant, qui initie la tradition en parcourant le pays d’atelier en atelier.

Son fils, Georges, choisit de s’installer à Paris où il travaille d’abord pour les Ateliers Adam, puis chez Jacques Grüber, grande figure du vitrail Art Nouveau et enfin chez le maître-verrier et décorateur Max Ingrand.

Raymond Duchemin, fils de Georges, s’inscrit dans la lignée en travaillant lui aussi au sein de l’atelier de Jacques Grüber. Il sera le dernier artisan verrier itinérant.

 

De « marin » à « armateur »

Claude, fils de Raymond et père de Dominique, écrit une nouvelle page de l’histoire familiale. Après avoir appris l’art du vitrail à l’Ecole nationale supérieure des métiers d’Art à Paris et travaillé à l’atelier Bony et côtoie Henri Matisse et Georges Rouault, Claude décide, à la fin des années 50, de créer les Ateliers Duchemin. Il est persuadé que le vitrail peut jouer un rôle majeur dans la reconstruction des édifices détruits et endommagés durant la Seconde Guerre mondiale. 

Depuis cette époque l’activité des Ateliers Duchemin est partagée entre édifices religieux et bâtiments civils, restauration et restitution de vitraux anciens et création.


Art contemporain

Diplômée de l’école nationale supérieure des arts appliqués Duperré et de l’école nationale supérieurs de beaux-arts, Dominique Duchemin entre dans la maison en 1976 et succède à son père à la tête de l’atelier en 1986, encouragée par son mari, le peintre et peintre verrier Gilles Rousvoal, qu’elle rencontre aux Beaux-Arts et qui envisage le vitrail comme l’alliance parfaite entre Art et technologie.

L’heure des nouveaux défis. En 1991 ils démarrent une série de collaborations avec des artistes contemporains majeurs que sont Jean-Michel Alberola, Geneviève Asse, Olivier Debré, Sarkis, Aurélie Nemours, David Rabinovitch ou encore Robert Morris.


Sixième génération

Le début du 21ème siècle marque un tournant avec l’arrivée de leurs deux filles. Marie, qui s’est d’abord orientée vers la philosophie et le théâtre, devient maître-verrier en 2002. Quant à Charlotte, diplômée de l’école nationale supérieure des arts appliqués Duperré, comme sa mère, elle a d’abord travaillé comme styliste pour des marques comme Jean-Charles de Castelbajac ou Balenciaga, avant de choisir de perpétuer elle aussi la tradition familiale dans le vitrail.

Elles sont désormais la sixième génération au service des conservateurs, architectes, décorateurs et designers dans la Grande Décoration.

Les Ateliers Duchemin le vitrail est une histoire de famille